mikan music articles
Live report KOKIA live in Paris 21/01/06
Par T'CharleS, le 22-01-2006 à 20:00:00
Le 21 janvier 2006 a été une date à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de la J-pop en France : pour la première fois, une artiste de premier plan venait faire un concert complet à Paris, devant près de 400 fans venus de France mais aussi de pays tels que l'Espagne ou la Suisse. Et quel concert ! Aux antipodes de la pop à grand spectacle si souvent critiquée par les nombreux détracteurs des productions du pays du soleil levant, KOKIA aura montré que la musique japonaise ne se cantonne pas à des idoles délurées braillant sur fond de synthétiseur ou à de canoniques interprètes d'airs traditionnels. Loin des idées préconçues, par-delà la barrière de la langue et les modes dont on gave le consommateur, elle a su prouver comme tous les très grands artistes que la musique est universelle et que sa voix peut toucher tous les coeurs.
flyer concert
Il faut dire que les spectateurs en ont eu pour leur argent, car si les tarifs étaient tout à fait abordables, l'équipe de Paris Visual Prod. n'avait pas fait les choses à moitié. La salle tout d'abord : assez grand pour juger avec sérieux (mais sans prise de risque trop importante) de la mobilisation des français pour la venue d'une artiste J-pop en France, l'auditorium s'est révélé d'une acoustique tout à fait remarquable. Si l'on ajoute à cela que la sonorisation était suffisante mais pas excessive (ce qui est assez rare pour être signalé) et que l'égalisation était tout bonnement bluffante, on comprendra qu'il était difficile d'espérer mieux. De son côté le staff a su se faire oublier sans pour autant céder la place à l'anarchie, et ceci aussi bien pendant le concert qu'avant et après et l'organisation sur place était excellente si l'on exclut quelques déconvenues mineures face à l'absence des best-of tant espérés et à une quantité de goodies pour le moins limitée (dommage, j'en connais qui se seraient mis à découvert avec le sourire s'ils en avaient eu la possibilité !) Une mention spéciale à l'idée d'un traducteur, Thomas, qui a permis une communication bien plus facile entre l'artiste et son public, pour notre bonheur à tous. Quant à KOKIA elle-même, je crois que le seul reproche que je pourrais lui faire est d'avoir rendu insoutenable l'absence d'enregistrements live dans sa discographie tant ses disques, pourtant sublimes, me paraissent plats et sans vie à présent. Seule sur scène, elle a su donner le meilleur d'elle-même et démontrer qu'elle fait partie des chanteuses d'exception, de celles que l'on compte sur les doigts d'une main à chaque génération. Récit d'un concert au superlatif.

Prélude à l'état de grâce

Arrivé deux heures avant l'ouverture des portes prévue à 16h, je constate que la file d'attente compte déjà près de 50 personnes. Mais le plus étonnant est sans doute que les plus hardis sont là depuis 11h du matin ! Bientôt la queue dépasse le coin de la rue et provoque l'interrogation de quelques passants se demandant ce que peut bien attendre cet attroupement. Il faut dire que si le public a en moyenne une vingtaine d'année, il est aussi bien constitué de fans que de curieux, de demoiselles cosplayées que de spécialistes français de la J-music qui s'échangent les dernières informations en date. Puis, comme promis, les portes s'ouvrent passé 16h et nous sommes invités à passer la dernière heure d'attente au chaud. Le temps s'allonge désespérement pendant que le staff donne les dernières consignes et s'occupe des éventuels problèmes de billets. Mais alors que l'heure fatidique approche, l'accès à la salle est finalement autorisé après la traditionnelle vérification des sacs. J'apprécie d'ailleurs la très bonne ambiance dans laquelle tout cela se fait, et la retenue des spectateurs qui, malgré une volonté très nette d'aller dans la salle le plus vite possible, ne cherche pas à interférer avec le travail des responsables de la sécurité. Très vite le public s'installe, prend quelques photos de la scène qu'occupent un piano et un micro sur pied tant que c'est encore possible. Puis après un ultime rappel des règles de bonne conduite pendant le spectacle, KOKIA fait son apparition sous un déluge d'applaudissements.

Pieds nus comme toujours et drapée dans robe mauve rehaussée de quelques bijoux brodés à même le tissu, elle semble trahir un certain trac ou un peu de timidité alors qu'elle s'installe au micro. Mais dès que résonne la très sobre guitare qui sera le seul accompagnement sur a gift, c'est le public qui retient son souffle. S'élève alors une voix cristalline, éthérée, et poutant si chaude et puissante qu'elle semble remplir tout l'espace qui nous entoure. Dès la première note, la maîtrise vocale est absolue, et nombreux sont ceux que je vois frémir de plaisir. L'émotion est telle que lorsque la musique s'achève, il se passe bien 3 secondes de silence complet avant que qui ce soit ne se mette à applaudir, et même alors, les applaudissements se font presque discrets, comme par peur de déranger. Cependant, KOKIA brise très vite la glace en s'adressant directement à la foule, nous gratifiant d'un "bonjour à tous" et nous souhaitant de passer un moment le plus agréable possible avec elle. Inutile de dire que les quelques mots de français qu'elle prononce provoquent des réactions enthousiastes auprès des fans ! Puis elle s'assied au piano et interprète le Prologue ~Remember me~ de l'album du même nom, délicate attention que ce choix comme ouverture du concert proprement dit puisque la chanson se conclue sur : "Mais pour aujourd'hui, [cette chanson] est rien que pour vous".
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 87 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité