mikan music articles
Live report THE BACK HORN @ Shinjuku LOFT (09-12-2008)
Par Shimoa, le 18-12-2008 à 14:30:00
L'évènement a lieu au Shinjuku LOFT, une live house située au sous-sol d'un building pullulant de host clubs. L'ambiance est sympa, la décoration recherchée, et le tout relativement grand. Le concert de ce 9 décembre s'inscrit dans ce que le groupe considère comme une seule longue tournée de 52 dates, mais qui est tout de même scindé en deux par un break de trois mois. Ce soir marque le dernier live de cette première partie, tandis que le tour final aura lieu au JCB Hall fin avril 2009. Plus de 500 personnes sont présentes pour accueillir THE BACK HORN au moment de l'extinction des lumières.

■  Le taureau par les cornes

THE BACK HORN Live - 01
Tandis que la foule joue à la ruée vers la scène habituelle, l'intro du live est une réussite comme j'en ai rarement vu : un air rock très classe (le genre qu'on entend dans un film d'action quand le héros est en colère) et un éclairage parfaitement approprié. Sekai wo Ute est une chanson taillée pour ouvrir une tracklist, et tout comme c'est elle qui ouvrait Pulse, le dernier album du groupe, elle est aussi la première chanson du concert. L'orchestration donne des frissons mais il y a une acoustique bizarre qui va hélas me déranger toute la soirée : j'ai l'impression que le son est "étouffé", surtout le chant. Vu comme Masashi aime gueuler, je m'attendais à l'entendre plus que ça, mais allez savoir, c'est peut-être le son habituel du groupe en live.

THE BACK HORN Live - 04
Black Hole Birthday, plongée dans une belle ambiance rouge, est telle un cœur qui bat la chamade. Eijun (guitare) et Koushu (basse) sont de vrais fêlés sur scène et donnent entière satisfaction. Wana vient clore une première triplette de chansons qu'on peut considérer de la même famille si l'on regarde les arrangements de leurs couplets. C'est alors Shinji, le batteur, qui assure la première partie MC. Puis après deux chansons pendant lesquelles j'ai pensé à autre chose arrive un nouveau moment marquant du concert : Akai Yami, un morceau qu'ils sont allés chercher sur leur premier album major. Le lead de la basse est selon moi son meilleur atout, mais honnêtement par moments, je n'entends presque plus Masashi. Et vu qu'il chante toujours cambré et caché par le champ de mains qui s'agitent, il m'arrive de le perdre de vue. Bref par moments, je me demande s'il est encore là !

■  Appelez-ça "désillusion"

THE BACK HORN Live - 03
Vient ensuite Hakaishi Fever, laquelle a des airs effrayants limite nécrophiles : en effet, "hakaishi" signifie "pierre tombale" et la chanson parle d'Enfer, de mauvais esprits et de seins (THE BACK HORN a eu sa période). Pour introduire la chanson suivante, le groupe a recours à un procédé qu'il aime bien : jouer une autre mélodie en pré-intro, si bien que le public ne peut deviner le titre qui va suivre. En l'occurrence, il s'agit d'Ame, ma chanson préférée du concert. Hélas, le public n'a pas l'air d'avoir partagé mon enthousiasme : y en a plus qui bougeait. Il faut dire qu'avec son rythme lent et son refrain qui prend aux tripes, cette chanson donne plus envie de pleurer que remuer comme un fada. Ame se révèle être le premier morceau d'un trinôme émotion, complété par Ningen et Umareyuku Hikari (la seule ballade du concert), toutes deux issues du nouvel album Pulse.

THE BACK HORN Live - 02
Dans la partie MC suivante, ma première impression est confirmée : le groupe n'est ni très bavard, ni très drôle, ni apte à faire monter l'ambiance quand il parle. Et tandis qu'Eijun (guitare) prend son pied sur Koe (ça se voit et ça s'entend), nous atteignons la fin du live ainsi que le rappel de deux chansons qui s'en suit. Ce qu'une bonne partie du public n'avait pas prévu, c'est qu'un deuxième rappel l'était. Grâce aux fans restés pour applaudir, THE BACK HORN revient sur scène... et les déserteurs de revenir précipitamment en s'exclamant "Hein? Quoi?!". Dernière remarque avant de passer à la conclusion : j'ai eu l'impression que le groupe était à l'étroit sur la scène du Shinjuku LOFT, et aurait besoin d'un terrain de jeu plus grand pour s'exprimer pleinement.

THE BACK HORN Live - 05
Moi qui avais peur pour mes tympans avant ce concert, j'en suis presque à regretter que le son n'ait pas été un peu plus fort. Enfin la piètre qualité du son n'était pas qu'une question de volume, peut-être cela a-t-il aussi à voir avec l'acoustique du Shinjuku Loft ou l'emplacement où je me trouvais dans la salle. L'autre point noir fut la setlist : le groupe n'a joué que peu de singles (y compris parmi les plus récents), et aucun que j'aime (pourtant j'en aime un paquet). Les titres mélodiques ont été écartés au profit de chansons mieux à même de balancer des décibels en live, et si elle n'a pas du tout correspondu à mes goûts personnels, je reconnais que la setlist fut cohérente. Bref, je suis forcé de montrer ma grande déception sur ce concert de THE BACK HORN, qui est pourtant un de mes groupes préférés.

Photos © MASHIKO TAKESHI
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 91 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité