mikan music articles
Live report FLOW @ SHIBUYA-AX (30-03-2009)
Par Shimoa, le 10-04-2009 à 12:40:00
Pour ma première visite au SHIBUYA AX, une petite remarque sur la scène, spacieuse et qui l'est d'autant plus que les enceintes n'ont pas été mises en plein milieu du chemin. Le concert du soir s'inscrit dans la tournée FLOW LIVE TOUR 2009 #5, faite de 13 concerts répartis sur 2 mois. Cette tournée s'achevait par deux dates au SHIBUYA-AX, une le 30 mars (dont est tiré ce live report), une le 31 mars (dont sont tirées les photos).

■  Une mise en scène exceptionnelle

FLOW Live
Avant même que le concert commence, il y a un point qui est frappant, c'est comment a été façonnée la scène pour ce live: les projecteurs sont arrangés de façon incroyable, donnant une impression de profondeur à la scène. Je ne sais pas si c'est souvent comme ça les concerts de FLOW, mais quand j'ai vu cette scène en entrant, j'ai eu des frissons d'excitation. A quoi il faut ajouter la présence du joli visuel #5 en toile de fond, dont la forme dessine plus ou moins un cœur. Dans ces conditions, l'intro du concert ne pouvait qu'être transcendante, avec les projecteurs mobiles donnant l'impression d'exécuter un numéro de hip-hop. Et il n'y a pas que les projecteurs qui assurent l'éclairage mais également de longs néons placés sur les rampes, là encore une originalité qui offre des possibilités intéressantes.

FLOW Live
Puis FLOW entre en scène : KEIGO (ci-contre) arbore une coupe de cheveux inédite, de même qu'IWASAKI (batterie), qui affiche une sorte de crête iroquoise. Les premiers titres du concert sont juste bons pour la mise à chaud, et la guitare électrique sonne presque "électronique" tant le son est modifié. KOHSHI (chant) s'équipe lui aussi d'une guitare sur LEATHER FACE, tandis que sur Phantom un cours solo de basse et un de guitare se succèdent, avec là encore bonjour les effets sonores : ce ne sont presque plus des guitares.

FLOW Live
Côté performance scénique, j'ai l'impression que FLOW en garde sous le pied. Je veux dire, il y a bien des moments où ça s'excite, mais je m'attendais à plus. En face, le public est assez mécanique, avec le mouvement de bras perpétuel d'arrière en avant quand ça bouge sur scène, et le bras qui se range dès que ça se calme. En revanche sur Fiesta, tout le monde sort les écharpes, KOHSHI et KEIGO compris ! La chanson suivante, Smells like thirty spirits, est une référence évidente à Nirvana mais l'analogie s'arrête là, car ce titre n'est qu'un des nombreux passe-partout de FLOW. BRAND-NEW DAY est déjà plus intéressante vocalement parlant : elle est menée par KOHSHI, et utilise assez bien le public pour chanter certains passages.

■  La mi-raisin

Avec Antares, on a l'impression de changer complètement d'univers : une intro faite du son d'un ruisseau, de voix d'enfants qui jouent et d'instruments traditionnels aux sonorités boisées qui nous viennent de tous les côtés, et enfin un chant de femme, là aussi à forte identité culturelle mais je ne sais pas d'où (quelque part au Sud de la Méditerranée ?). La chanson en elle-même aussi est très spéciale : il y a des touches arabiques, d'autres hispaniques. De plus, le titre est lent, la guitare se contente de jouer une note (aiguë) par seconde, telle un compte à rebours tandis que c'est la basse qui prend la mélodie à sa charge. L'éclairage aussi est particulier, jaune du début à la fin et éclairant FLOW par derrière, de sorte qu'il dessine des silhouettes plus qu'il n'illumine des visages.

FLOW Live
On continue sur des bases qui me plaisent bien, grâce à SNOW FLAKE ~Kioku no Koshitsu~, dernier single en date du groupe, et qui fait du bien après les titres passe-passes de la première moitié du concert. On clot le trio d'or du concert avec Butterfly, une intro flottante au piano qui laisse place à une autre intro à la guitare (qui sonne enfin comme telle). Au moment de l'ajout des autres instruments pour former une mélodie rock, tous les projecteurs de lumière blanche s'allument en même temps, et Dieu que ça en jette !!

Sur la MC suivante, c'est KOHSHI qui parle, et c'est assez marrant le langage courant dont il use comparé à KEIGO (qui parle justement en keigo). La seconde moitié du concert surpasse décidément largement la première, avec l'arrivée de WORD OF THE VOICE et son intro et outro punk bien sympas. Déboule ensuite Gakuen Tengoku, reprise ska punk du hit des Finger5. Pas la première fois que FLOW s'amuse à revisiter un tube des années 70, eux qui ont déjà repris Okuru Kotoba de Kaien Tai. On continue sur la même tendance avec l'agressive Akai Siren, où KOHSHI bouge dans tous les sens, se met par terre, perd son chapeau, chante par terre, bref, tout un programme de gymnastique au sol. Un KOHSHI inarrêtable qui sur WORLD END, juché sur sa petite plate-forme, se met à bouger les jambes comme un punker tout excité. Mauvaise inspiration, puisque sur la fin il se viande tout court ! Même s'il arrive à tomber autrement que comme une fiente, moi qui regardais justement ses pieds à ce moment-là j'ai pas l'impression qu'il ait chuté volontairement.

FLOW Live
Au terme de la dernière chanson, c'est assez étrange comme le "Encore" met du temps à se déclencher. Il a en fait fallu attendre 5 minutes pour que le public y mette vraiment du cœur, et FLOW est revenu. Avant d'entamer le rappel, chaque membre prend deux minutes pour s'adresser au -et jouer avec le- public. La triplette du rappel s'achève sur Arigatou, la ballade du concert, après quoi les hauts parleurs de l'AX jouent une chanson de FLOW pendant que le groupe reste un peu sur scène, le temps de bien remercier comme le public, lui lancer les baguettes du batteur, etc. Le groupe quitte ensuite la scène et la chanson mise en BGM continuant à jouer, une partie des fans reste dans la salle à sauter un peu partout, chanter, se taper dans les mains ou faire la ronde en dansant ! Une ambiance touchante que je n'avais encore jamais vu !

FLOW a joué l'intégralité de son album #5 au cours d'une setlist marathonienne ! Mon coup de cœur fut pour Antares, complètement à part et outrepassant largement son homologue CD. Enfin, je tire un gros coup de chapeau aux à-côtés, qu'il s'agisse de cette mise en scène époustouflante où de cette façon admirable de gérer la fin du concert !!


FLOW Live
■  Setlist :
1) HEAVENLY STARS
2) PULSE
3) Re:member
4) LEATHER FACE
5) Phantom
6) Shalilala
7) Steppers high
8) Fiesta
9) Smells like thirty spirits
10) BRAND-NEW DAY
11) Antares
12) SNOW FLAKE ~Kioku no Koshitsu~
13) Butterfly
14) MUSIC
15) WORD OF THE VOICE
16) Gakuen Tengoku
17) Akai Siren
18) WORLD END
19) ANTHEM
EN1) Dream Express
EN2) Around the world
EN3) Arigatou

Sincères remerciements au manager et au groupe.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 57 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité