mikan music archives

Voir le dossier

Shiina Ringo
Shiina Ringo
Dossier publié par Ananda le 21-07-2007
Parcours
Le parcours de Shiina Ringo

■  Shiina Yumiko, la musique et la maladie

shiina2
Née le 25 novembre 1978 dans une famille d'artistes, tout destinait la jeune Yumiko, fille de Kôtarô et de Akiko Shiina, à une carrière musicale. Tout sauf la maladie génétique dont elle souffre depuis sa naissance et qui menace son intégrité physique. En effet, à mesure qu'il s'approche de son estomac, son oesophage se resserre, gênant la déglutition des aliments. C'est donc peu après la naissance que la petite fille subira de nombreuses opérations chirurgicales qui laisseront dans son dos de grandes cicatrices semblables "à celles d'un ange dont on aurait arraché les ailes". Sans doute cette santé fragile poussa ses parents à surprotéger leur fille, toujours est-il que la petite Yumiko est une enfant calme dès qu'elle est entourée mais terriblement capricieuse dès qu'on la laisse seule, réclamant sans cesse de voir ses amis.

shiina1
C'est par l'intermédiaire de son père que son intérêt pour la musique lui vint pendant son enfance. Celui-ci est un véritable passionné de musique, notamment de jazz et de musique classique, et passait beaucoup de temps à décortiquer minutieusement les revues musicales. Dans le foyer familial se trouve une énorme collection de cd, et dans le salon trône un piano, ainsi qu'une guitare, toujours à portée de mains. Comme son grand frère Junpei, Yumiko apprendra le piano dès l'âge de quatre ans, bien que d'après ses dires, elle aurait voulu commencer avant mais en aurait été empêchée par sa mère. Par ailleurs, sans doute pour suivre les pas de cette ancienne danseuse de ballet, elle commencera à peu près au même âge à étudier la danse classique, ce qu'elle arrêtera à l'âge de 10 ans, les opérations qu'elle a subies ayant affecté son équilibre.

shiina3
Suite à un transfert de Kôtarô, la famille Shiina dut déménager à Fukuoka. Sans doute est-ce à ce moment que la petite fille pleine d'aplomb qu'était Yumiko devint très timide et réservée ? Toujours est-il que l'on sait que le surnom Ringo lui vient de sa jeunesse : un jour qu'elle se trouvait devant sa classe, prête à faire un exposé, elle se retrouva incapable de dire le moindre mot, et se mit soudainement à rougir "comme une pomme" d'après ses camarades de classe (Ringo signifiant pomme).

■  Premiers pas sur la scène musicale

Shiina5
Si Yumiko commença à composer dès ses premiers pas au piano, c'est au collège et au lycée qu'elle s'impliquera vraiment dans la musique. Ainsi, à partir de 15 ans, elle va faire partie de plusieurs groupes, mais va également se produire seule dans des clubs de temps en temps. C'est à cet âge qu'elle participera également à des concours de karaoké télévisés, dans lesquelles les téléspectateurs ont pu l'entendre chanter, entre autres, Hero de Mariah Carey !

shiina4
Mais sa première reconnaissance, elle l'obtient au sein du girls band dont elle est la chanteuse, Marvelous Marble, en 1995. Avec leur reprise de Just Missed the Train de Danielle Brisebois, elles passeront sur la NHK au sein du 9th Yamaha Teens' Music Festival. L'année suivante, c'est en solo qu'elle obtient le prix d'excellence au Japan's 5th Annual Music Quest Competition. Pour l'occasion elle interprète la chanson qui trois ans plus tard la fera connaître, Koko de KISS Shite.. En 1997, elle va passer quelques mois au Royaume-Uni, dans le but d'améliorer son Anglais d'une part, et de s'imprégner de la culture occidentale d'autre part. A son retour, elle quittera le domicile familial de Fukuoka pour rejoindre Tôkyô, afin de se lancer dans la musique. Elle a alors 19 ans.

■  Les débuts en Major

shiina6
Rapidement remarquée pour sa voix et sa personnalité, Shiina Yumiko, définitivement devenue Shiina Ringo signe un contrat chez Toshiba-EMI dès 1998. Son premier single, dans le style pop-rock, sortira en mai de cette année, il s'agira de Koufukuron. Celui-ci ne parviendra même pas à se classer dans l'Oricon. Cependant, Shiina persévère et trois mois plus tard sort son second single, Kabukichou no Joou. Le titre, pour lequel elle se place selon le point de vue de la fille d'une prostituée tokyoïte fera mieux que le premier single, puisqu'il se classera à la cinquantième place de l'Oricon. Si le single restera classé longtemps, les ventes resteront toutefois très moyennes. C'est avec son troisième single, Koko de KISS Shite., qu'elle va vraiment se faire remarquer, avec notamment son premier passage à la très populaire émission télévisée Music Station à la clé. Dans la foulée de ce single qui réussira à atteindre la dixème place de l'Oricon sort, un mois plus tard, le premier album de la chanteuse, et son succès est retentissant. Muzai MORATORIUM atteindra la seconde place de l'Oricon, et restera classé 78 semaines, pour un total de 1.432.000 disques vendus, avec en prime le titre d'album rock de l'année aux Japan Gold Disc Awards. Suivant cet album, la première tournée nationale de Shiina Ringo aura lieu, parallèlement aux nombreux festivals auxquels elle participe.

srnurse
Le 27 octobre 1999, le même jour qu'une réédition du single Koufukuron qui ira se classer à la dixième place de l'Oricon, sort le single le plus emblématique de la carrière solo de la star : Honnou. La vidéo de la chanson titre va choquer le Japon : on y voit la chanteuse déguisée en infirmière morbide chevaucher une patiente, l'embrasser dans le cou et caresser sa cuisse. A l'époque, Shiina Ringo multiplie les provocations, parfois un peu maladroites, avec notamment une propension à lever le majeur sur scène et à s'exposer cigarette à la bouche. Elle déclarera avoir souffert de l'image de "folle" qui commençait alors à lui coller à la peau pour ne plus s'en décoller. Quant au single, déjà moins rock que les précédents, plus jazzy, il atteindra la seconde place de l'Oricon et s'arrêtera à la barre du million. Pour clore l'année 1999, l'artiste, qui a toujours été populaire auprès du public étudiant, va s'offrir une tournée des universités.

shiina7
Pour commencer l'année 2000 en beauté, ce sont deux singles d'inspiration rock qui sortiront simultanément le 26 janvier : la ballade GIBS et le dense et violent Tsumi to Batsu. Ces deux singles se classeront respectivement à la troisième et la quatrième place de l'Oricon, se vendant au total à plus d'1.250.000 exemplaires. Dans ce contexte très favorable où tout semble réussir à la chanteuse sort son second album, Shouso STRIP, et c'est un véritable succès : il atteint la première place de l'Oricon, se vendant à plus de 2.300.000 exemplaires, puis remportera le prix de meilleur album de l'année aux 2000 Record Awards et de meilleur album rock pour la deuxième année consécutive aux Japan Gold Disc Awards. Au final, ce sera le troisième album le plus vendu de l'année 2000.

shiina8
Le reste de l'année sera consacré à plusieurs tournées, seule, mais aussi accompagnée de différents groupes : le girls band Hatsuiku Status et Gyakutai Glicogen, groupes que l'on retrouvera sur Zecchou Shuu, le coffret de 3 singles lives enregistrés avec trois groupes différents qui sortira en septembre 2000. Classé en tant qu'album par l'Oricon, Zecchou Shuu s'emparera de la première place des ventes.

■  Ralentissement et évolution

shiina9
Après deux ans et demi à un rythme effreiné, Shiina Ringo, qui est maintenant bien installée, prend la liberté de ralentir un peu sa carrière et de s'écarter un peu du système, et en devient par là-même beaucoup moins prévisible. Début 2001 sort le single Mayonaka wa Junketsu, un titre jazz rythmé en collaboration avec le TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA. Au même moment, la rumeur commence à enfler que si le choix a été fait pour le clip d'un film d'animation, c'est parce que la staff de Toshiba-EMI, en découvrant la grossesse de la chanteuse, lui aurait interdit d'y figurer. Effectivement, elle est bien enceinte d'un garçon qui naîtra quelques mois plus tard, et dont le père est le guitariste Yayoshi Junji, qui l'avait accompagnée lors de sa première tournée nationale. Ils se marieront, puis divorceront 14 mois plus tard, même si leurs rapports apparemment excellents laissent croire qu'ils entretiennent encore une relation, au moins amicale, sinon plus. A ce moment, la chanteuse décida de faire une pause afin de se consacrer à son fils, et disparut presque complètement des médias et de la scène musicale.

shiina10
Cependant, très probablement sous la pression de Toshiba-EMI, peu disposée à abandonner une de ses valeurs sûres, Shiina Ringo livrera en 2002 un double album de reprises, intitulé Utaite Miyori. Il semblerait d'ailleurs qu'elle ne se soit pas sentie à l'aise vis-à-vis de ses fans quant au fait de sortir un disque sans matériel original. Utaite Miyori, avec des reprises dans cinq langues différentes, atteindra une nouvelle fois la première place de l'Oricon, notamment grâce à la médiatisation importante de la chanson Won't last a day without you, en duo avec la grande star du label, Hikaru Utada, qui apprécierait beaucoup les chansons de Shiina Ringo.

shiina11
C'est en janvier 2003 que l'artiste revient sur le devant de la scène, et la direction musicale prise, très loin du rock des débuts, va quelque peu surprendre les fans. Le 22 janvier sort un DVD dont le concept est une grande première : il s'agit d'un court-métrage intitulé Hyakuiro Megane, dans lequel Shiina Ringo joue un des rôles princiaux, et dont elle signe le thème. Ce thème, c'est Stem, qui sort en single le même jour. Le single est absolument étonnant, ses trois pistes sont très différentes les unes des autres, dans des styles travaillés et soignés. Il s'adjoindra la première place de l'Oricon et sera précurseur de l'album qui suivra le 23 février : Kalk Samen Kuri no Hana.

shiina12
Pour cet album qu'elle produit, afin de se laisser le plus de liberté possible, l'artiste, sans doute aussi changée par sa maternité, a pour but avoué de dépasser les frontières de la jpop et d'offrir un album plus authentique que ceux qui inondent le marché. De fait, l'album, qui est celui dont elle dit avoir toujours rêvé sans avoir eu jusque là les moyens de le réaliser, explore les genres de manière surprenante, mélange les sons traditionnels à ceux plus actuels, exploitant les sonorités de pas moins de 30 instruments différents. Avec le score très honorable de 400.000 exemplaires vendus, il fera moins bien que les précédents, d'une part à cause de la crise que le marche nippon du disque a commencé à traverser, mais surtout parce que l'album est bien moins évident et accessible que les précédents. La presse saluera unanimement le travail de recherche musical effectué sur Kalk Samen Kuri no Hana, qui est aujourd'hui considéré comme son masterpiece.

shiina13
2003 signera également le retour de Shiina Ringo sur les routes. Dans un premier temps, avec sa tournée Heisei Chuukei - Baishou ecstasy, elle reprend ses chansons en version jazz, avec un orchestre dirigé par le violoniste Neko Saito, un collaborateur régulier. Puis, lors d'un "secret live", c'est-à-dire une performance live non annoncée au Shinjuku Liquid Room, elle va jouer entourée de quatre musiciens, c'est la première apparition publique de Tokyo Jihen. C'est en mars 2003 qu'est annoncée officiellement la formation du groupe, sans pour autant qu'il y ait d'annonce de single. Les membres du groupe l'accompagneront plus tard lors de sa tournée Sugoroku Ecstasy, qui prendra fin au Nihon Budokan le 27 septembre.

shiina14
En novembre 2003, le jour de l'anniversaire de la chanteuse sortira le single annoncé comme celui qui vient clore la carrière solo de l'artiste : Ringo no Uta. Celui-ci devait en effet symboliser le fait que Shiina Ringo stoppait sa carrière solo pour travailler au sein de groupes. Les signes envoyés dans ce sens sont nombreux : la troisième piste du single compile des sons issus des titres précédentes de la chanteuse, tandis que la vidéo est une référence directe à sa clipographie; mais surtout, on savait depuis 2000, quand elle l'avait annoncé à l'occasion d'une interview au moment de la sortie de Shouso STRIP, qu'elle arrêterait ses activités après son troisième album. Le single, dont la chanson-titre est une bossa nova, ira se classer à la deuxième place de l'Oricon.

■  Une pause dans la pause

shiina 15
Cependant, après deux années en tant que membre de Tokyo Jihen, l'annonce est faite fin octobre 2006 que Shiina Ringo va reprendre de l'activité en solo, autour du film Sakuran (avec Anna Tsuchiya) dont elle prend la direction musicale. Cette aventure résultera un album, inspiré du film. Pour l'occasion, le groupe Tokyo Jihen est mis en standby, mais jamais n'est annoncé que celui-ci serait démantelé.

shiina16
En collaboration avec le groupe SOIL&"PIMP" SESSIONS sort le 15 novembre le single digital Karisome otome (DEATH JAZZ Ver.), dont la version originale est le thème du film. Un single est annoncé au même moment, pour le 17 janvier, en collaboration avec Shiina Junpei, son frère, avec qui Ringo avait déjà travaillé plusieurs fois, et Neko Saito, le violoniste. Ce single sera Kono Yo no Kagiri, qui servira de thème de fin à Sakuran. A mesure que les informations arrivent, les fans sont de plus en plus surpris de la tournure que prend l'album. Celui-ci portera le nom de Heisei Fuzoku, sera entièrement réalisé avec le violoniste Neko Saito, et il s'avère qu'à part 5 titres inédits (dont Kono Yo no Kagiri) consacrés au film, la tracklist comprend principalement des reprises. En grande partie de titres qu'elle avait interprétés plus tôt dans sa carrière, réinterprétés avec un accompagnement orchestral de 70 instruments. Un concert donné à son fan club dans le courant de l'année 2005 avait d'ailleurs été précurseur du concept puisqu'on y retrouvait déjà la quasi-totalité des reprises présentes plus tard sur l'album.

shiina 17
A sa sortie, le succès de Heisei Fuzoku sera plus mitigé que celui des albums précédents, même si il décrochera une première place confortable dans un contexte de sorties qui lui est favorable. Il faut dire que le peu de matériel original ne joue pas en la faveur du disque, et que le single Kono Yo no Kagiri, avec environ 50.000 disques vendus, est de loin sa moins bonne vente de singles. Il se vendra plus de 170.000 exemplaires de cet album principalement destiné aux fans, ce qui est au final un score plutôt moyen. Sans même accompagner sa sortie d'une tournée, Shiina Ringo va à nouveau disparaître pendant quelques mois, avant qu'un nouveau single de Tokyo Jihen ne soit annoncé. Aujourd'hui, il paraît moins sûr que sa carrière solo, comme elle l'avait annoncé, puisse vraiment s'arrêter, et on peut supposer que l'on retrouvera un jour ou l'autre Shiina Ringo en solo, sans doute pour des projets ponctuels comme le fut ce travail autour de Sakuran.
Layout :
zone membre
Connectez-vous avec vos identifiants du forum :

login

password

Connexion permanente

Inscription - Mot de passe perdu
Actuellement 306 visiteurs sur le site
publicité
L'Arc~en~Ciel live in Paris DVD
partenaires
Nos partenaires :

Jpopdb CDJapan Yesasia Last.fm SOUNDLICIOUS Wasabi Records J-music Distribution J-music Live J-music Store Higashi Music Orient-Extreme Memorial Hamasaki Anna et Olivia Jmusic Collection AyuAngel French Capsule EMIKO SHIRATORI RURUTIA ARAI AKINO Not Your God


Voir tous les partenaires
recherche
publicité